Quelles sont les aides ?


La Commu­­­­­­nauté de communes Ardennes Thié­­­­­­rache s’as­­­­­­so­­­­­­cie, avec le Conseil dépar­­te­­men­­tal des Ardennes, la Région Grand Est et la CAF, au dispo­­­­­­si­­­­­­tif d’aides de l’ANAH, afin de soute­­­­­­nir finan­­­­­­ciè­­­­­­re­­­­­­ment les proprié­­­­­­taires (occu­­­­­­pants et bailleurs privés) dans leurs travaux de réno­­­­­­va­­­­­­tion. Elle permet aux ménages qui souhaitent enga­­ger des bouquets de travaux pour leur loge­­ment de béné­­fi­­cier d’aides finan­­cières. Les travaux doivent viser à résor­­ber les situa­­tions de mal-loge­­ment dans le dépar­­te­­ment et à répondre aux enjeux d’éco­­no­­mies d’éner­­gie et d’adap­­ta­­tion des loge­­ments à la perte d’au­­to­­no­­mie. Les aides peuvent aller de 45% à 60% du montant des travaux éligibles (ANAH + Primes complé­­­­­­men­­­­­­taires Commu­­­­­­nauté de communes + Région Grand Est).

Habi­­­­ter mieux

Des aides Action Loge­­­­­­ment peuvent égale­­­­­­ment être possibles dans certains cas !

Action loge­­­­­­ment

habiter mieux
habiter mieux

A qui s’adresse l’aide ?


Proprié­­­­­­taires occu­­­­­­pants

  • Le loge­­­­­­ment doit être occupé à titre de rési­­­­­­dence prin­­­­­­ci­­­­­­pale (occu­­­­­­pa­­­­­­tion d’au moins 8 mois par an).
  • Le ménage doit respec­­­­­­ter des condi­­­­­­tions de ressources.

Proprié­­­­­­taires bailleurs

  • Le loge­­­­­­ment doit être proposé à la loca­­­­­­tion après travaux.
  • Les condi­­­­­­tions loca­­­­­­tives sont basées sur le conven­­­­­­tion­­­­­­ne­­­­­­ment de l’Anah (Inter­­­­­­mé­­­­­­diaire, Social, Très social) respec­­­­­­tant des niveaux de loyers plafonds et des barèmes de ressources concer­­­­­­nant les loca­­­­­­taires.

Copro­­­­­­prié­­­­­­tés

  • La copro­­­­­­priété doit comprendre 75 % de “lots” prin­­­­­­ci­­­­­­paux en rési­­­­­­dences prin­­­­­­ci­­­­­­pales (hors commerces, bureaux, rési­­­­­­dences secon­­­­­­dai­­­­­­res…).
  • La copro­­­­­­priété est dite fragile : le taux d’im­­­­­­payés de la copro­­­­­­priété est compris entre 8 et 15 % pour les copro­­­­­­prié­­­­­­tés de plus de 200 lots prin­­­­­­ci­­­­­­paux et entre 8 et 25 % pour les autres copro­­­­­­prié­­­­­­tés.
  • L’étiquette éner­­­­­­gé­­­­­­tique initiale de la copro­­­­­­priété doit se situer entre D et G ; Le projet de travaux doit prévoir un gain éner­­­­­­gé­­­­­­tique d’au moins 35 %.

Quels types de travaux peuvent être aidés ?

Tous types de travaux concer­­nant :

  • Une amélio­­ra­­tion éner­­gé­­tique
  • Une adap­­ta­­tion du loge­­ment pour le main­­tien à domi­­cile
  • La mise aux normes de loge­­ments dégra­­dés
 picto phone mail

Contac­­­­­­­­­­­­t



03.24.26.13.31


contact@ar­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­den­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­nes­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­thie­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­rache.fr